7 avril Journée mondiale de la santé: Un message fort pour une alimentation saine

Journée mondial de la Santé – 7 avril 2015

« Faire en sorte que les aliments soient sans danger, depuis les fermes jusqu’à nos assiettes »

Les aliments contaminés par des bactéries, des virus, des parasites ou des produits chimiques sont à l’origine de plus de 200 maladies, allant des diarrhées aux cancers. De nouveaux risques menaçant la sécurité alimentaire surgissent tous les jours. Les nouveaux modes de production, de distribution et de consommation des denrées alimentaires, l’apparition de bactéries résistantes et le développement des voyages et du commerce rendent encore plus compliquée la gestion des pathogènes et des contaminants une fois qu’ils se sont introduits dans notre chaîne alimentaire.

La dangerosité de certains aliments pour la santé est un problème mondial dont la gravité est largement méconnue et souvent négligée. Comme la chaîne alimentaire se déploie désormais tout autour du monde, il devient de plus en plus critique de renforcer les dispositifs de sécurité alimentaire non seulement à l’échelle nationale mais aussi entre pays. C’est la raison pour laquelle, en cette Journée mondiale de la santé, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) appelle les pays du monde et tous les acteurs concernés à améliorer la sécurité alimentaire, depuis les fermes jusqu’à nos assiettes, en passant par tous les maillons de la chaîne alimentaire.

La production d’aliments sans danger est importante pour les économies : elle favorise le commerce et le tourisme et est une des bases de la sécurité alimentaire et du développement durable. La sécurité alimentaire est aussi essentielle du point de vue de l’éducation : les enfants malades ne vont pas à l’école, et c’est à l’école que la prochaine génération de consommateurs pourra apprendre les pratiques de base en matière de sécurité alimentaire.

L’OMS et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) œuvrent ensemble à la définition de normes internationales en ce qui concerne les aliments sans danger. Elles évaluent la sécurité des nouvelles technologies agroalimentaires, et aident les pays à prévenir les épidémies à vecteur alimentaire, à les reconnaître et à les endiguer. Elles les aident aussi à renforcer leurs capacités pour qu’ils puissent prévoir et gérer eux-mêmes les risques que surgissent des maladies de ce type.

Tous ceux qui sont impliqués dans la production, la distribution et la préparation des aliments ont un rôle à jouer pour en garantir la sécurité. Il incombe aux gouvernements de bien faire comprendre à leurs citoyens l’importance de la sécurité alimentaire. Les secteurs de la santé, de l’agriculture, du commerce et de l’environnement doivent collaborer à cet effet.

En cette Journée mondiale de la santé, il nous faut nous demander si les aliments que nous consommons sont vraiment sans danger. Nous avons tous notre part de responsabilité pour qu’il en soit ainsi : depuis les fermes jusqu’à nos assiettes.

Message publié à l’occasion de la Journée mondiale de la santé, pour le 7 avril 2015, par Le Secrétaire général des Nations Unies

 

Commentaires

commentaires