Afrique de l’ouest : l’indépendance pharmaceutique en question

Xavier Crespin en visite au Ghana

Visite au Ghana du Dr Xavier Crespin, directeur général de l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS)

En visite au Ghana au courant du mois de mars dernier, Dr Xavier Crespin, directeur général de l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS), a tiré la sonnette d’alarme : « D’après nos estimations, la région ne produit que 25% de ses besoins en médicaments, ce qui est très faible », mettant ainsi sur le tapis la question de la dépendance de la sous région dans ce secteur vital et stratégique.
« Notre objectif est d’amener ce taux à 50% », a-t-il ajouté suite à son entretien avec le chef de l’Etat ghanéen, Nana Akufo-Ado, à qui il dit avoir demandé de « porter le plaidoyer auprès de ses pairs, surtout en ce qui concerne la taxation et la régulation ».
L’OOAS, qui a son siège à Bobo Dioulasso (au Burkina Faso) est un démembrement technique de la Cedeao chargée des questions de santé.
Le président ghanéen a pour sa part réaffirmé sa volonté d’encourager la production locale de médicaments, « un domaine où nous devons concentrer notre attention au maximum », a-t-il souligné. En matière de production pharmaceutique, le Ghana est un des pays les mieux lotis de la sous-région avec une trentaine d’unités de production et une couverture de 25 à 30% de son marché, selon une étude de l’Ong Enda (basée à Dakar). Encore plus avancé dans ce domaine le Nigeria lui couvre 50% de ses besoins avec la présence de 130 unités de production. Des pays francophones comme le Sénégal et la Côte d’Ivoire produisent eux, moins de 10% de leurs besoins.
En comparaison, un pays d’Afrique du nord comme le Maroc parvient à couvrir plus de 70% de ses besoins et la Tunisie 60%.
A l’échelle continentale, divers chiffres notent que 80% des médicaments sont importés. Selon notre confrère Ouestaf, «plusieurs d’experts estiment que la taille du marché régional est propice à l’éclosion d’un réseau d’entreprises pharmaceutiques. En quête d’une émergence locale de l’industrie pharmaceutique, le secteur de la pharmacie et du médicament en Afrique de l’ouest reste confronté à plusieurs défis comme le sous financement du
secteur, la prolifération des faux médicaments et le développement des marchés parallèles. »

Commentaires

commentaires