L’Algérie augmentent encore son budget d’importation de médicaments

En dépit du fait qu’elle ait triplé depuis 2010, atteignant  le milliard d’euros, la production des médicaments reste bien en deçà des besoins nationaux, en témoignent les épisodes de rupture de stocks  en produits pharmaceutiques régulièrement signalés.

Une situation qui n’est pas sans impact sur la prise en charge des malades, faisant de l’accès au médicament l’autre problématique, avec l’accès  aux soins de santé, à laquelle doit faire face le secteur et ce, pour l’ensemble de la population. Et ce ne sont, pourtant, pas les importations qui manquent, ces dernières s’étant accrues, en 2014, de 10,44 % par rapport à 2013. Elles se sont chiffrées à près de 2,6 milliards de dollars US, en 2014, contre 2,3 milliards de dollars US l’année précédente, selon le dernier bilan des Douanes algériennes.

Pour 2015, et selon le ministère de la Santé algérien, le budget alloué pour l’approvisionnement en médicaments avoisine les 100 milliards de dinars, contre 85 milliards de dinars en  2014.  Il est à noter que 48 opérateurs se partagent le marché de l’importation des médicaments,  dont certains sont producteurs.