Un antibiotique et de la vitamine C pour éradiquer les cellules cancéreuses

doxycycline et vitamine C pour éradiquer les cellules cancéreuses

C’est une étude médicale qui a été réalisée par une équipe internationale de chercheurs de l’Université de Calabre en Italie et des Universités de Manchester et de Salford au Royaume Uni montrant que le ciblage des cellules cancéreuses par un antibiotique nommé la doxycycline et de la vitamine C est une voie thérapeutique efficiente pour contrecarrer le cancer.
L’étude scientifique internationale a été menée sur des cellules souches de cancer du sein humain. Ces cellules souches avaient la capacité de se multiplier d’une manière anarchique plus que les cellules normales de la glande mammaire. La doxycycline a la capacité de réduire, voire arrêter, la prolifération de la production des protéines et donc tuer les cellules cancéreuses.

Molécules thérapeutiques et composés naturels pour éradiquer les cellules cancéreuses

Dans le cadre de ces travaux, les scientifiques ont mené cette étude en testant des molécules médicamenteuses. La recherche a examiné si, deux composés naturels, la vitamine C et la berbérine, et 6 molécules thérapeutiques (la chloroquine, l’atovaquone, l’irinotecan, le sorafenib, le niclosamide, le stiripentol), pourraient tuer les cellules cancéreuses en empêchant leur production d’énergie par glycolyse, de manière encore plus efficace que la doxycycline. La doxycycline réduit bien la capacité des cellules cancéreuses à utiliser différentes voies de production d’énergie en supprimant la production de protéines importantes pour la fonction mitochondriale. Cet effet permet d’éliminer de nombreuses cellules cancéreuses, cependant certaines deviennent résistantes aux médicaments. Ces cellules résistantes à la doxycycline dépendent principalement de la voie de glycolyse pour la production d’énergie.
Tous les médicaments et les produits naturels étudiés contribuent à prévenir la division de ces cellules souches cancéreuses résistantes à la doxycycline. La vitamine C est le composé le plus efficace. Les cellules souches cancéreuses apparaissent 4-10 fois plus sensibles à la vitamine C que les cellules cancéreuses non résistantes à la doxycycline.

Une nouvelle stratégie thérapeutique en 2 temps prometteuse

Les chercheurs concluent que la doxycycline peut tuer certaines cellules cancéreuses et rendre les autres dépendantes de la glycolyse. Cependant ces dernières cellules résistantes à la doxycycline sont alors sensibles aux produits naturels comme la vitamine C et certains médicaments dont la chloroquine.
Suivant ces résultats, une nouvelle stratégie thérapeutique peut être mise au point en deux axes. La doxycycline pour cibler les mitochondries et de la vitamine C ou un autre médicament pour cibler la glycolyse.

Source : Oncotarget – Vitamin C and Doxycycline: A synthetic lethal combination therapy targeting metabolic flexibility in cancer stem cells (CSCs)

Crédit Photo : Oncotarget – licence (CC BY 3.0)

Commentaires

commentaires