Apple CareKit : plateforme open source de développement d’application de gestion des soins

Disponible à partir d’avril, et en soutien du ResearchKit, un ensemble d’outils, Apple CareKit est une plateforme open source dédiée au développement d’application de gestion des soins, permettant aux amateurs et analystes programmeurs professionnels de créer de nouvelles fonctionnalités sans paiement des outils de développement.
Apple CareKit est destiné aux chercheurs dans le domaine de la santé, ces derniers pouvant ainsi faire des études depuis des applications présentes dans l’App Store.

Aider les patients de multiples manières, tel est le but que s’est fixé la société Apple. En effet, selon les documents relatifs à ce dispositif déposés par la société, « un appareil électronique qui contrôle les données de l’environnement et/ou de l’utilisateur (…) peut transmettre des alertes » dans les situations exigeant l’intervention de médecins, pompiers ou forces de l’ordre. Selon les capteurs en place, cette fonctionnalité pourrait détecter des accidents de voiture, des incendies ou autres.

Quatre modules sont proposés : la Care Card, qui offre à son utilisateur un diagnostic personnalisé, le Symptom and Measurement Tracker, un journal quotidien de ressenti (variations de température corporelle, infections éventuelles, vagues de fatigue…), l’Insight Dashboard, qui permet de comparer les signes avec ceux répertoriés et de déterminer l’efficacité d’un traitement, et un dernier module avec lequel le patient peut partager ces informations avec un médecin, une équipe médicale ou un membre de sa famille.

Le contrôle de l’efficacité du traitement des patients atteints de la maladie de Parkinson a été l’une des applications présentées, celle-ci, conçue par Sage Bionetworks et l’Université de Rochester à partir du service Mpower qui rassemble des données des patients concernés par cette maladie, ayant été exposée lors de la conférence de presse du 21 mars 2016.

Cependant, rien ne permet, à ce stade, de conclure que la marque parviendra à commercialiser une telle application sans devoir faire valider tous les procédés par la Food and Drug Administration (FDA), auquel cas la montre connectée, puisqu’il s’agit de l’Apple Watch, deviendra non plus un choix d’achat mais une obligation, faisant basculer le monde en faveur du pouvoir des objets connectés.