Autotest connecté

Laboratoire pharmaceutique Roche

E-santé : autotest bluetooth

Le laboratoire pharmaceutique suisse Roche vient d’émettre un autotest connecté par Bluetooth pour un meilleur suivi de la prise des anticoagulants.
Pour François Chast, le chef du service de pharmacologie de l’Hôtel-Dieu, il s’agit d’une technique qui ne peut être utilisée qu’avec une valeur limite pour laquelle il faudra parachever les résultats en laboratoire.
Cet autotest est d’une durée de soixante secondes et permet au patient de procéder souvent à des mesures, en poursuivant des tâches normales et en même temps d’être en connexion avec leurs professionnels de santé. Par ailleurs, les auto mesures réalisées permettent aux cliniciens de poursuivre en temps réels les données sur la prise en charge thérapeutique de leurs patients, mieux gérer leurs traitements et réduire les coûts de la prise en charge.

Des millions de patients à travers le monde prennent des anticoagulants comme l’anti vitamines K (AVK) pour différentes indications pathologiques cardiovasculaires comme la fibrillation auriculaire, la thrombose veineuse, la phlébite et le port d’une valve ou d’un pacemaker. La prise en charge habituelle des patients repose sur des visites régulières en laboratoire. Ce système mis au point, baptisé « CoaguChek INRange », permet aux patients qui doivent prendre des anti-vitamines K (AVK) de participer aux tests par le biais d’une simple piqûre du doigt, a indiqué le groupe bâlois dans un communiqué du 30 mai 2016.

Commentaires

commentaires