Corrélation entre les bactéries de la cavité buccale et le cancer de l’œsophage

Le cancer de l’œsophage est le huitième cancer le plus courant et la sixième cause de décès par cancer dans le monde. Cela s’explique par le fait que la maladie est souvent découverte lorsqu’elle a atteint un stade avancé. Les taux de survie à cinq ans varient de 15% à 25% dans le monde.
« Le cancer de l’œsophage est un cancer mortel et il y a un besoin urgent de nouvelles pistes de prévention, de stratification des risques et de détection précoce », selon l’auteur de l’étude Dr. Ahn.

Des recherches antérieures avaient montré que la maladie des gencives, la gingivite, la parodontite ou parodontopathie, qui est causée par certains microbes présents dans la bouche, soit le microbiote buccal est associée à plusieurs types de cancer, y compris ceux de la bouche, de la tête et du cou.

Le docteur Ahn et ses collègues ont recueilli des échantillons de lavage oral de 122 000 participants. En 10 ans de suivi, les chercheurs ont révélé que 106 participants ont développé un cancer de l’œsophage. Certains types de bactéries sont associés à un risque plus élevé de cancer de l’œsophage selon les résultats de l’étude publiés dans Cancer Research. À titre d’exemple, des niveaux plus élevés de la bactérie Tannerella forsythia ont été associés à un risque accru de 21% d’adénocarcinome de l’œsophage. La bactérie Porphyromonas gingivalis est associée à un risque plus élevé de carcinomes épidermoïdes de l’œsophage. Ces deux espèces sont fortement impliquées dans la parodontite commune.
Cette étude démontre qu’en apprendre davantage sur le rôle du microbiote buccal peut potentiellement conduire à des stratégies de prévention du cancer de l’œsophage ou au moins à son identification à des stades plus précoces.
La phase suivante pour les chercheurs sera de vérifier si les bactéries peuvent être utilisées comme biomarqueurs prédictifs à un diagnostic pour ce cancer.

L’étude scientifique a réaffirmé qu’une bonne santé bucco-dentaire passe par un brossage quotidien des dents et des visites régulières chez le dentiste. Ces mesures de prévention constituent un moyen important pour prévenir les maladies de la gencive et la liste croissante des problèmes de santé qui y sont associés.