L’alimentation, un remède contre l’intolérance au lactose

C’est presque la fin des problèmes pour les intolérants au lactose.
C’est en tout cas ce qu’une découverte fortuite des chercheurs Lillois du Centre de Recherche sur l’Inflammation (CRI) permet d’espérer.
Lors de leurs travaux sur les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), et en particulier sur la rectocolite hémorragique, les chercheurs de l’unité 995 Inserm/Université de Lille 2/CHU de Lille, Centre international de recherche sur l’inflammation de Lille, se sont aperçus que les molécules qu’ils testaient activaient certains récepteurs à l’origine de la production de lactase.

Cette découverte, historique car inédite, pourrait aboutir à un traitement non médicamenteux efficace de l’intolérance aux produits laitiers. Les personnes concernées pourraient donc voir leur quotidien facilité sans que cela ne nécessite de traitement pharmacologique.
En effet, la molécule est présente dans certains nutriments, un rééquilibrage alimentaire pourrait suffire à annihiler les effets néfastes.

« L’idée serait de supplémenter des intolérants au lactose avec des nutriments pour qu’ils puissent augmenter leur production de lactase » propose Benjamin Bertin l’un des chercheurs français. Reste à déterminer lesquels.