Bientôt, les officines en grève générale

Assemblée Générale extraordinaire du SPOT

Assemblée Générale extraordinaire du SPOT

Lors de son assemblée générale extraordinaire du 3 décembre 2016, consacrée à la question de la TVA sur les médicaments importés, à la situation des pharmaciens et à la relation avec la direction de la Caisse Nationale d’Assurances Maladie (CNAM), le Syndicat des Pharmaciens d’Officine de Tunisie (SPOT) a décidé une grève générale du secteur pour protester contre l’article prévu dans la loi de Finances 2017 énonçant l’imposition d’une TVA de 6% sur les médicaments importés.
La date de la grève, ainsi que ses modalités seront fixés par le bureau national du SPOT avec le Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens.

Selon le secrétaire général du SPOT, M. Rached Garaali, le bureau national examinera toutes les formes d’action à entreprendre si les négociations avec le gouvernement n’aboutissent pas et appelle le gouvernement à annuler l’article en question et à entamer des négociations avec la partie syndicale afin de trouver des solutions, sans pour autant toucher au pouvoir d’achat du consommateur.

Quant aux rapports avec la CNAM après la suspension du régime du tiers payant, le bureau national du syndicat poursuivra les négociations avec la direction de la CNAM.
D’après la dernière réunion qui a eu lieu vendredi 2 décembre 2016 avec le ministre des Affaires sociales, une commission se réunira mercredi ou jeudi avec la direction de la CNAM afin d’examiner les nouvelles décisions et propositions concernant les ressources de la caisse.
La reprise ou l’arrêt définitif du partenariat avec la CNAM dépendront donc des propositions et des solutions proposées lors de cette réunion.

Commentaires

commentaires