Les solutions d’albumine humaine pour remédier à la cirrhose hépatique

Les facteurs de développement d’une cirrhose sont les hépatites virales, les infections chroniques, l’abus d’alcool et de substances dopantes. D’autres pathologies peuvent causer une atteinte hépatique par une cirrhose comme l’hémochromatose génétique et les affections en rapport avec le déficit immunitaire de l’organisme.
 
Une étude récente réalisée par des chercheurs italiens et financée par l’agence italienne du médicament démontre que l’administration de solutions d’albumine humaine dans une durée à long court constitue un remède efficace pour les patients.
Les solutions d’albumine sont obtenues à partir du plasma sanguin, de sérum humain et de cellules placentaires prélevées chez des donneurs sains.
L’expérimentation clinique a été menée pendant dix huit mois avec 431 patients répartis en deux groupes. Le premier groupe témoin a reçu un traitement standard alors que le second groupe recevait en plus une prescription d’albumine humaine (40 g d’albumine humaine deux fois par semaine pendant deux semaines, puis 40 g une fois par semaine).
La survie des patients atteints d’une cirrhose recevant la solution d’albumine a été plus élevé que pour les patients ayant perçu un traitement standard.
Les patients groupe témoin ont eu plus d’effets secondaires que les patients du second groupe.
Selon les chercheurs italiens, la prescription de la solution d’albumine est un traitement modulateur de la cirrhose à un stade évolutif.

 

Source The Lancet – Long-term albumin administration in decompensated cirrhosis (ANSWER): an open-label randomised trial