Couac ! L’AG du SPOT : attentes et doléances

Assemblée générale du SPOT

Le Bureau national du SPOT (Syndicat des Pharmaciens d’Officine de Tunisie) s’est réuni à Tunis le 28 septembre 2013, afin de présenter son rapport d’activités pour la période allant de septembre 2012 à septembre 2013. Cette assemblée générale a, en effet, réuni les pharmaciens d’officine des différentes sections de la Tunisie, venant soulever les problèmes qui n’ont pu être résolus au cours de cette période et ce, à cause du manque de collaboration des institutions supposées être partenaires et des pratiques illégales de quelques unes.
L’un des problèmes majeurs du secteur est sa relation avec la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM), qui se complique de plus en plus. La collaboration avec la CNAM devient impossible et semble aboutir à une impasse. Les mêmes réclamations sont réitérées, les pharmaciens se plaignant encore des retards de paiement, et la proposition, jugée régressive, du retour au collage des vignettes. De son côté, la CNAM semble ne pas tenir compte de toutes les doléances.

Quant à la collaboration avec le Ministère de la santé, le président du SPOT a affirmé qu’après de nombreuses réunions, un plan de travail a été discuté et confirmé mais toujours pas exécuté.
Les pharmaciens d’officine ont aussi exprimé leur indignation face à toutes ces pratiques illégales remarquées auprès de certaines institutions et ont souligné l’urgence d’y mettre fin. D’où le projet de créer un centre de formation spécialisée pour les préparateurs en pharmacie et ce, pour avoir un personnel plus qualifié mais surtout pour limiter les pratiques illégales de certains laboratoires pharmaceutiques, qui organisent des formations à l’insu des pharmaciens dans le but de pousser les préparateurs à vendre leurs produits. 

Commentaires

commentaires