Début de crise à la tête de Roche Tunisie ?

Roche Tunisie en crise

Que se passe t-il chez Roche Tunisie ? Après le limogeage, l’année dernière de Samy Zerelli au Maroc, c’est aujourd’hui au tour de la filiale Tunisienne du groupe pharmaceutique Suisse de se trouver sous les projecteurs du management de Bâle. En effet, depuis quelques heures, un grand flou règne autour de la direction de la branche tunisienne de la firme suisse. Hier en début d’après-midi, un mail anonyme nous informait de la « mise à la porte » de l’équipe dirigeante, suite à un audit des officiers de sécurité de la maison mère.

Immédiatement contacté par téléphone, Dr Youssef Hachich, Directeur Général du groupe en Tunisie, a affirmé n’avoir «aucune déclaration à faire » à ce sujet, précisant qu’il « poursuivrait » éventuellement ceux qui divulgueraient des informations tout en enquêtant pour retrouver l’origine de sa provenance. Contacté, le bureau de Bâle a fait parvenir un mail pour le moins sibyllin à notre rédaction, reconnaissant certes avoir « entrepris un examen interne de certaines activités commerciales à Roche Tunisie » mais ne relevant rien d’anormal au sein de l’affiliation…

Pourtant, en Tunisie, le mutisme se dissipe un peu puisque nous apprenons de la part des bureaux du Lac qu’un nouveau « responsable juridique » a été désigné en la personne de Dr Lamia Masmoudi, fraîchement recrutée et intégrée chez  Roche Tunisie depuis à peine deux mois… D’autre part, l’assistante standardiste n’a pu nous passer aucun des managers, lorsque nous avons cherché à les joindre.

Si cette « crise » s’écrit pour l’instant au conditionnel, la situation autour de la tête tunisienne du groupe d’industrie pharmaceutique devrait rapidement s’éclairer pour autant que Roche Suisse cesse de prendre les journalistes Tunisiens pour des canards sauvages…

 

Commentaires

commentaires