Vaccin Ebola souche 2014

Des essais de vaccination positifs sont démontrés avec la souche virale 2014.

A ce jour, l’épidémie d’Ebola a entrainé en Afrique de l’Ouest 25.000 atteintes dont 10.000 décès. Le  virus de la fièvre hémorragique est éradiqué dans plusieurs pays du monde comme les Etats Unis, l’Espagne, le Mali et le Sénégal. Cette épidémie virulente a touché 3409 cas dont 2231 mortalités en Guinée, 9555 cas dont 4283  mortalités au Liberia et 11779 atteintes virales contre 3702 décès au Sierra Leone.

Par ailleurs, les premiers vaccins thérapeutiques ont été préparés à base de la souche zaïre (1976). Le nouveau vaccin thérapeutique à base de la souche virale 2014 en essai clinique a pu démontrer son innocuité efficiente et son pouvoir d’immunogénicité.
Il a en effet dépassé la phase I d’essais cliniques, et va passer à  des tests en phase II dans les régions où sévit l’épidémie de l’Ebola.

A ce terme le vaccin doit déterminer un certain potentiel actif, qu’il n’engendre pas une surinfection, présente une bonne stabilité et une protection durable et qu’il soit facile à stocker et à transporter même hors de la chaîne du froid.