Wallonie : Chèvres transgéniques pour produire une protéine thérapeutique

La firme Bio-Sourcing, de Bertrand Merot, généticien français et ancien vice-président du Laboratoire français de biotechnologie (LFB), projetterait d’installer à Marloie en Wallonie un troupeau de plusieurs centaines de chèvres transgéniques programmées pour produire une protéine thérapeutique particulière. Celle-ci sera extraite du lait de ces chèvres et purifiée en vue de la production d’un médicament à usage vétérinaire pour un des leaders mondiaux de la santé animale dont l’identité n’a pas encore été divulguée, tout autant que la maladie à traiter.

La chèvrerie devrait être basée au sein du Centre d’économie rurale (CER), spécialisé dans la recherche biomédicale et l’agroalimentaire. L’ouverture serait prévue pour l’année prochaine et nécessiterait deux ans pour la constitution du troupeau et la mise au point du processus industriel.
Bien que les OGM en agriculture soient confrontés à de fortes réticences, l’usage d’animaux OGM en vue de la production de médicaments est autorisé en Europe et des recommandations encadrent ce type de pratique. En effet, parmi les principes généraux de ces recommandations, il s’agit d’assurer une traçabilité parfaite de tout ce qui est produit, de ne pas faire souffrir l’animal, de veiller au confinement total des animaux OGM pour éviter tout croisement éventuel avec d’autres animaux et de procéder à un contrôle strict de tout ce qui entre ou sort de la ferme-médicament afin d’éviter l’introduction dans la chaîne alimentaire d’un produit quelconque (viande ou lait).

Jaouida Ben Aouali

Commentaires

commentaires