Les autorités européennes viennent de recommander le retrait de vente en pharmacie du paracétamol à libération prolongée.

Cette recommandation survient suite à l’évaluation des risques de surdosage. Les spécialistes en pharmacovigilance de l’Agence Européenne du Médicament (EMA) ont attiré l’attention des autorités sanitaires des pays européens sur les risques de surdosage lié à cette molécule active.
Le surdosage du paracétamol à libération prolongé entraîne une intoxication hépatique et un risque de mortalité du patient. Ce risque est d’autant plus accru que du tramadol est incorporé dans cette forme de paracétamol.

Le comité de pharmacovigilance n’ayant pu déterminer les moyens de minimiser ce risque de surdosage chez les patients sous ce traitement antidouleur, et il a conclu que le risque est plus important que les bienfaits et a recommandé donc que la vente de ce médicament soit suspendue.