Quand formation rime avec valorisation

pharmacien

Développer les qualifications de son équipe génère un très gros impact sur la performance de l’officine. C’est pourquoi une formation régulière des éléments de cette équipe, loin de constituer une dépense inutile, doit être planifiée chaque année et être considérée comme un investissement aux retombées plus que positives sur les ventes.

Jaouida Ben Aouali

La formation de son équipe vise à aider le pharmacien d’officine à fixer les objectifs à atteindre pour améliorer les services proposés aux patients et augmenter son chiffre d’affaires. Il s’agit, en premier lieu, de définir les compétences de chacun selon trois axes principaux qui sont le « Je sais » (les connaissances : j’ai appris, j’ai compris), le « Je fais » (la mise en œuvre du savoir : j’applique, je pratique, je respecte la procédure) et le « Je suis » (l’attitude adaptée : j’adapte mon attitude et mon comportement, j’agis en conséquence).

Les compétences ou qualités comportementales agissent sur le savoir-faire ou mise en œuvre du savoir en influençant la façon de communiquer et de travailler, et conditionnent la réussite professionnelle. Former le savoir être revient à démultiplier les compétences techniques et former ses collaborateurs à la mise en œuvre du savoir leur permet d’exprimer le meilleur d’eux-mêmes au service de l’entreprise.

En second lieu, les collaborateurs du pharmacien doivent bénéficier des connaissances fondamentales et s’imprégner de la technique afin d’adopter des pratiques standard au comptoir.

En troisième lieu, l’octroi de médicaments et le bien-fondé des conseils aux clients doit pouvoir les sécuriser.

Enfin, et en quatrième lieu, il s’agit d’accroître la moyenne des ventes hors ordonnance.

Déterminer les aptitudes à augmenter

Suivant ces objectifs, le pharmacien devra déterminer les affections autour desquelles il souhaite consolider les connaissances de son équipe et accentuer ses capacités commerciales en vue d’optimiser le service fourni au patient qui demande spontanément conseil ou à celui qui présente une ordonnance.

Etablissement d’un plan annuel de formation

Il serait tout indiqué pour l’officinal, après fixation des thématiques à aborder, d’organiser la formation autour d’une pathologie par mois, pourquoi pas, via le télé-enseignement. Il lui sera aussi possible de désigner un programme concernant les procédés commerciaux pour former en officine ses collaborateurs pendant une période de l’année selon sa convenance, le deuxième trimestre étant le meilleur créneau. A ces fins, il lui revient le choix de désigner l’organisme de formation répondant le mieux à ses attentes. Une fois le programme fixé, il affichera le calendrier de la formation en arrière-boutique.

Accompagnement et évaluation des collaborateurs

Il s’agit, pour le pharmacien, de suivre le développement des compétences de ses collaborateurs durant les formations et de les évaluer en explicitant les objectifs visés concernant chacune d’elles et en établissant avec chaque collaborateur un bilan quant aux acquis et à la démarche à envisager. En tant que dirigeant d’une entreprise, le pharmacien sera celui qui contribue à améliorer les compétences des membres de son équipe. Il pourra évaluer le bien-fondé des formations adoptées grâce à des indicateurs adéquats.

Commentaires

commentaires