France : Antitussifs et antihistaminiques, nouvelle addiction chez les jeunes

addict

France : Détounement de médicaments pour la toux

L’ANSM (Agence Nationale de sécurité du médicament) a indiqué le 10 mars 2016 dans un communiqué l’abus de l’usage de médicaments, pour traiter la toux et les traitements contre les allergies à des fins d’addictions chez les jeunes et les adolescents.
L’utilisation des médicaments indiqués est détournée que ce soit qu’ils sont délivrés avec ou sans ordonnances. Dans ce cadre, le «Purple drank», un cocktail mêlant sirop antitussif et médicaments contre les allergies inquiètent les professionnels de la Santé, notamment les pharmaciens.

La codéine est un opiacé, contre-indiqué pour les enfants de moins de 12 ans, qui a un effet relaxant et désinhibant. Des médicaments antiallergiques (antihistaminiques) sont ajoutés au mélange, car ils limitent ses effets secondaires. Le cocktail peut également être agrémenté d’alcool, pour un effet plus rapide et intense, ainsi que de limonade.

Les premiers signalements ont été rapportés au réseau d’addictovigilance de l’ANSM en 2013, une nette élévation a été perçue depuis trois ans. Il s’agit de délivrance suspectes rapportées par des pharmaciens mais aussi de cas d’addiction ou d’overdose ayant pu conduire à un séjour hospitalier. Ces cas d’usages concernent également des adolescents et des jeunes adultes.

Les symptômes indésirables signalés sont la somnolence, l’agitation, le trouble d’attention, le syndrome confusionnel et des convulsions partielles à généralisées. les autorités sanitaires appellent à une vigilance dans la délivrance des médicaments contenant un dérivé d’opiacé.

Commentaires

commentaires