France : Alerte sanitaire sur le Furosémide

Branle-bas de combat chez les autorités sanitaires françaises. L’ANSM (agence de sécurité du médicament) ordonne le retrait de toutes les boîtes de Furosémide Teva.

Aux origines de cette décision une alerte sanitaire lancée par un pharmacien de Saint-Malo qui a découvert un somnifère dans la plaquette Furosémide d’une cliente âgée.

La substitution est potentiellement dangereuse et l’alerte prend vite de l’ampleur après l’annonce de la mort de plusieurs personnes âgées qui prenaient du Furosémide.

Les deux cent mille comprimés examinés ne révèlent aucune anomalie. Erik Roche, le président du laboratoire Teva en France est soulagé.

Selon toute vraisemblance, il s’agirait d’une “la maladresse d’une dame âgée” qui, en rangeant ses médicaments, a mis un comprimé de somnifère Zopiclone dans une plaquette de diurétique Furosémide Teva.