G5 de la santé, pour la promotion de l’automédication.

Promotion de l’automédication pour certaines pathologies

Plusieurs acteurs du secteur pharmaceutique, à savoir des laboratoires pharmaceutiques, et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) ont adressé une lettre au ministre français de la Santé afin de promouvoir l’automédication sur une sélection de pathologies bien définies telles que la gastro-entérite et la rhinite.

En délivrant, sans ordonnance et donc sans consultation, ces médicaments, l’assurance maladie pourrait faire jusqu’à 350 millions d’euros d’économie.
Ce serait également une manière de  soutenir l’activité des officines et offrirait une opportunité de relance des laboratoires français, qui sont actuellement en perte de vitesse, et  qui,  par ailleurs,  produisent 80 % de ces médicaments . A suivre…

Commentaires

commentaires