Maroc : des génériques pour traiter l’hépatite C

Depuis le 10 décembre 2015, les patients marocains atteints d’hépatite virale de type C peuvent bénéficier d’un nouveau médicament d’une efficacité élevée, moins coûteux et avec moins d’effets secondaires. Le Ministère de la Santé au Maroc a accordé, le 5 novembre 2015, à un laboratoire marocain une autorisation de mise sur le marché d’un médicament générique.

Ce nouveau médicament à base de sofosbuvir administré par voie orale, considéré comme un traitement révolutionnaire contre l’hépatite C, permet un taux de guérison dépassant les 90 %. Ce qui atteste des avancées de l’industrie pharmaceutique marocaine. Le médicament est commercialisé au Maroc à un prix de vente de 3.000 dirhams par boîte et, par conséquent, à « un coût global plus faible par rapport aux autres pays, où il atteint les 800.000 dirhams», précise-t-on au département de la Santé.

Par ailleurs, le Pr Houssein El Ouardi, Ministre de la Santé, a précisé que son département est en contact permanent avec l’Agence nationale de l’assurance maladie pour intégrer ce médicament générique dans la liste des médicaments remboursables.

Dans cette même dynamique, le Ministre a déclaré qu’une nouvelle génération de médicaments anti-hépatite C est en cours d’enregistrement par le ministère de tutelle, l’objectif étant d’éradiquer cette maladie dans le Royaume à l’horizon de l’an 2020.