Amélioration de la technique de l’immunothérapie par des chercheurs suisses

Des chercheurs suisses de l’Ecole Polytechnique de Lausanne sont parvenus avec succès à améliorer la technique de l’immunothérapie ciblant des atteintes de cancers de la peau des mélanomes. Cette amélioration a concerné l’amélioration de l’élimination des masses tumorales en bloquant deux protéines qui régulent la croissance des vaisseaux sanguins des tumeurs.

Il est à souligner que les tumeurs adoptent plusieurs stratégies pour détourner les attaques du système immunitaire du patient. Les chercheurs suisses sont parvenus à augmenter la performance de l’immunothérapie contre plusieurs cancers en visant la vascularisation tumorale.

Ainsi pour des cancers comme le cancer du sein, du pancréas, des mélanomes, des tests cliniques ont été réalisé en essayant un anticorps nommé A2V qui assure des bénéfices thérapeutiques en bloquant et inhibant la prolifération des tumeurs.
L’agent thérapeutique A2V ne réduit pas seulement l’expansion tumorale mais stoppe aussi les métastases.

Le professeur suisse De Palma a souligné : « la découverte intéressante a été que A2V a non seulement réduit la plupart des vaisseaux sanguins des tumeurs mais a également inversé les structures de ceux qui subsistaient, c’est ainsi que ces vaisseaux sanguins sont rendus normaux ». En outre, les chercheurs suisses ont montré que l’anticorps A2V active une invasion des lymphocytes T au sein des tumeurs, un mécanisme nécessaire pour renforcer le système immunitaire.

Source : Science Translational Medicine – Dual angiopoietin-2 and VEGFA inhibition elicits antitumor immunity that is enhanced by PD-1 checkpoint blockade – avril 2017