Retour sur l’ IPS Health Meeting

Retour sur le séminaire de formation intitulé « IPS Health Meeting » du 4 Mars 2015

 « En médecine, la mode change aussi souvent qu’en haute couture. Le médicament miracle d’aujourd’hui sera le poison mortel de demain ». Groucho Marx

Les laboratoires UPS et le groupe d’industrie pharmaceutique Said ont organisé, le 4 mars 2015 à l’hôtel Acropole, aux Berges du Lac, un séminaire de formation intitulé « IPS Health Meeting ». Celui-ci ciblait les officinaux et les opérateurs dans le secteur pharmaceutique quant à la prise en charge de la douleur. Au programme, deux importantes communications, la première, du Dr Mehdi Dridi, pharmacien et Professeur agrégé en pharmacologie, sur la démarche thérapeutique contre la douleur et la seconde, du Dr Férid Baccouche, enseignant à la Faculté de pharmacie de Monastir et officinal à Bizerte, traitant de la prise en charge des algies. Le second volet de ce rendez-vous a ciblé « la réaction effervescente », une présentation du  Dr Nabil Said.

Réaction de lutte, de l’organisme, contre un dommage naturel qui atteint l’individu, la douleur doit être évaluée et prise au sérieux. Le rôle du pharmacien est de déterminer le type de douleur et son intensité (faible, modérée, importante), ainsi que la tolérance et l’efficience du traitement. Il dispose d’une observance thérapeutique suffisante pour conseiller et orienter le patient, certaines formes de douleur pouvant présager de pathologies sous-jacentes.

Médicament antalgique usuel, le paracétamol génère des effets indésirables moindres, avec un dosage adéquat pour soulager la douleur et une action rapide. Il s’agit d’un traitement symptomatique contre les algies d’intensité faible à modérée et/ou les états fébriles, les poussées douloureuses arthrosiques ou musculo-articulaires. Seul le surdosage peut occasionner une intoxication.

Par ailleurs, pour les médicaments antalgiques de différents paliers, il est important de considérer l’utilité du traitement, son observance thérapeutique, sa régularité de prise,  sa tolérance et son bénéfice- risque pour le patient.

Commentaires

commentaires