Faire reculer la cécité

La journée mondiale de la vue célébrée cette année le 12 octobre 2017 a été l’occasion d’informer et de sensibiliser le grand public sur la santé visuelle.
Dans le monde, plus de 250 millions de personnes sont atteints d’un trouble visuel. Parmi ces atteintes, 36 millions présentent une cécité. Ainsi, la journée mondiale de la Vue le 12 octobre est l’occasion d’évoquer ce handicap. Les avancées thérapeutiques dans la santé visuelle ne sont pas négligeables. Elles ont pu sauver des milliers de personnes par exemple avec une diminution de l’onchocercose et du trachome, ainsi qu’une amélioration globale de l’accès aux soins oculaires. Les pathologies oculaires non traitées comme les cataractes non opérées restent toutefois les principales causes d’un handicap visuel. La dégénérescence maculaire liée à l’âge (la DMLA), le glaucome et la rétinopathie diabétique se classent aussi parmi les facteurs de ces troubles de la vision.

Le nombre de personnes concernées par la cécité devrait tripler d’ici à 2050.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a estimé en effet que 115 millions d’individus seront aveugles, alors qu’ils sont aujourd’hui environ 36 millions. Environ 80% de leurs origines pourraient être prévenues ou même traitées. La journée mondiale de la vue est instaurée depuis l’année 2000 est l’occasion pour l’OMS de défendre le droit à la vue et de développer l’accès aux soins. Dr Etienne Krug, directeur du département management des maladies non transmissibles, du handicap et de la prévention de la violence à l’OMS a indiqué dans ce contexte : « Elle permet de ne pas oublier que la vision est une part importante de notre manière d’interagir avec le monde qui nous entoure, dans notre famille, à l’école ou au travail ». afin de réduire l’impact du handicap lié à la cécité, l’OMS soutient ses pays membres dans la mise en place de politiques d’amélioration de l’accès aux soins visuels. Il s’agit d’atteindre des objectifs ciblés et établis par le plan 2014-2019, soit dans une période quinquennale avec la diminution de 25% des cécités évitables d’ici à 2019.