Laboratoire pharmaceutique Sanofi primé

L’industrie pharmaceutique Sanofi a été reconnue,  le 19 mai dernier à Dakar au Sénégal, comme un acteur de première ligne dans la lutte contre le paludisme en Afrique.
Cette distinction a eu lieu pendant la cérémonie des « Jambars ». Ce terme emprunté à la langue wôlôf (langue locale au Sénégal) signifie guerrier. Aujourd’hui, c’est l’appellation du prix qui célèbre les acteurs publics ou privés les plus engagés dans la lutte contre le paludisme.

Sous la présidence du ministre de la Santé et de l’Action sociale, Pr. Awa Marie CollSeck, cette cérémonie a été organisée dans le cadre des célébrations de la Journée mondiale du paludisme.  « Ce trophée que nous avons reçu, symbolise tout simplement l’engagement de Sanofi de nouer des partenariats solides avec le gouvernement sénégalais dans son combat quotidien contre le paludisme », a avancé Aboubacar Tio-Touré, Directeur Général Sanofi Afrique de l’Ouest.

Par ailleurs, Sanofi contribue, en plus de la fabrication des médicaments, au renforcement des capacités des professionnels de santé. L’entreprise participe, en sus, à des randonnées de sensibilisation de masse. Ces dernières activités ont permis de sensibiliser plus de 6.000 personnes depuis 2011. « Des efforts restent à faire, a reconnu le Directeur Général, puis d’ajouter  que Sanofi continuera à fédérer toutes  les énergies, en collaboration avec le gouvernement sénégalais, pour contribuer à la lutte contre le paludisme».

Par ailleurs, le paludisme reste la première cause de mortalité en Afrique, loin devant le VIH/SIDA, selon plusieurs organisations. L’OMS affirme que l’Afrique est le continent le plus touché et qu’environ 90 % de tous les décès dus au paludisme se produisent dans cette région. Sanofi a distribué 300 millions de traitements antipaludiques ASAQ Winthrop® en Afrique, depuis la mise à disposition de ce médicament en 2007. ASAQ Winthrop® est une association d’artésunate et d’amodiaquine à dose fixe, pour améliorer l’observance thérapeutique et réduire le risque de résistance.