A la demande de la société HDC, nous avons modifié le texte de cette actualité.

C’est sur sa page Facebook, compte officiel, et non sur son site Web que le SPOT a appelé ses membres à « prendre les mesures nécessaires pour défendre leurs intérêts. » contre la société HDC qui importe divers produits de parapharmacie, notamment Physiomer, Nutribene, Suveal ou encore Gametix. Dans leur collimateur, les distributeurs de produits de parapharmacie qui ouvrent en douce des points de vente en détail alors même que la situation de ces parapharmacies et de leur prolifération inquiète la profession, notamment en raison de nombreux abus commis. Nous y reviendrons. Pour l’heure, le SPOT reproche à HDC une concurrence jugée comme déloyale et de causer un préjudice direct aux officinaux.
Quoi qu’il en soit, le fait que le distributeur ait lui-même ouvert un espace concurrent à ses clients, les pharmaciens, a entraîné la fureur du SPOT qui a immédiatement alerté ses membres, concluant d’un « A bon entendeur » qui veut dire ce qu’il veut dire dans son message aux membres du groupe sur Facebook dont certains ont réagi de manière virulente, appelant au boycott du distributeur.
Il s’agit d’une première depuis l’ouverture des premières parapharmacies en Tunisie.
Mise à jour
Communiqué du Bureau National du SPOT du 19 mars 2015 :
Suite à notre communiqué du 05/03/2015 relatif à la société HDC qui importe et distribue les produits (PHYSIOMER, NUTRIBENE, SUVEAL et GAMETIX) le Bureau National du SPOT a reçu un courrier de la part de HDC comportant une mise au point et un engagement ferme pour une coopération avec les pharmaciens contre toute forme de concurrence déloyale. HDC déclare avoir pris les mesures nécessaires afin de rétablir un climat de partenariat basé sur la confiance réciproque et le respect mutuel.
Le Bureau National du SPOT, prend acte de cet engagement, remercie les responsables de HDC pour ce comportement éthique et considère que l’incident est clos.