Paracétamol et maladies du dos et des arthroses

Le paracétamol est un médicament antalgique et antipyrétique prescrit dans la prise en charge de plusieurs algies en première intention.
En revanche, ce traitement est inefficient dans le traitement de lombalgies et devient faiblement efficace dans le soulagement de douleurs liées à des formes ostéo-arthrosiques.

Ce sont en effet les résultats publiés le 31 mars 2015 dans « British médical Journal ». Le traitement de première ligne du mal du dos se fait dans certains cas par le paracétamol.
Cependant, une étude clinique renfermant 13 essais cliniques de haute qualité a démontré que le paracétamol ne produit pas un effet précis et efficient contre les douleurs du dos en termes de soulagement des algies, de la réduction de l’handicap ou de l’amélioration de la qualité de vie des patients.
Ce médicament semble avoir un faible effet sur l’arthrose  de la hanche ou du genou. A une dose supérieure de 4 g, le paracétamol peut entrainer une cytotoxicité au niveau de l’organe hépatique et des reins. Pour les arthroses du cou, ce traitement à des effets inconnus.

Par ailleurs, les scientifiques ont indiqué l’efficacité des anti-inflammatoires non stéroïdiens qui  sont recommandés pour les maux de tête. Des techniques rééducatives et adaptatives comme la kinesithérapie et l’ostéopathie sont efficaces. Les auteurs de l’étude ont souligné également  l’effet modéré de l’acupuncture dans le soulagement des douleurs du dos.