Vache Folle : un espoir de traitement efficient

Une nouvelle molécule a été identifiée permettant de bloquer la prolifération  des prions à l’origine de la maladie de la vache folle (Encephalopathie Spongioforme Bovine- ESB), qui entraine la maladie de Creutzfeldt Jacob chez l’homme.

Ces deux pathologies sont potentiellement mortelles, suite à une agglutination des prions toxiques dans le cerveau.
C’est une macromolécule qui ouvre  une piste thérapeutique dans le traitement de la maladie de la vache folle s’appelle le polythiophène. Elle bloque l’agglutination des prions dans le cerveau et par conséquent la production d’une toxicité neuronique. Les prions se répliquent et déclenchent au niveau des protéines saines une réaction d’agglutination aboutissant à de longues chaines de fibres amyloïdes très toxiques pour les neurones.

Cette étude a été publiée dans la revue américaine « Science Translational Medicine », le 5 août 2015. Elle a été établie par des chercheurs de  l’Institut de neurologie de l’Université de Zurich en Suisse et de scientifiques français de  l’Institut de biologie et de chimie des protéines à l’Université de Lyon. Les scientifiques  ont étudié de nombreuses formes de molécules de polythiophènes sur des souris et des hamsters contaminés par des prions pour mettre en exergue le type du polythiophène efficient. La substance la plus efficace a induit la prolongation des rongeurs contaminés de plus de  80%, a prouvé son action contre deux groupes de prions et a agit au cours des premières phases de l’agglutination.

Cette molécule thérapeutique va permettre la synthèse d’une nouvelle classe médicamenteuse pour la vache folle. Il est à souligner que le premier cas de vache folle a été enregistré Grande Bretagne en 1986. La contamination a gagné plusieurs  pays européens et du monde. La source de la contamination a été des farines animales destinées à l’alimentation des ruminants. Aujourd’hui l’incidence de cette pathologie est d’un cas sur un million, l’ESB a pratiquement disparu, selon les experts. En Irlande, un  des cas récents recensés de la vache folle a été révélé en 2013 et approuvé le 25 juin 2015.