Taille des télomère et prédiction du risque du cancer

Les télomères très longs ou très petits se trouvent aux extrémités des chromosomes. Ils pourraient être un facteur de risque pour certaines pathologies cancéreuses.

L’étude effectuée par des chercheurs de l’Université de Pittsburgh aux Etats Unis et des scientifiques de Singapour sur 28 mille patients depuis 2003, révèle que la longueur du télomère protégeant l’extrémité des chromosomes peut prédire les risques d’un cancer et être une visée pour une potentielle thérapeutique.

Sur les 28 000 patients suivis,4060 participants avaient eu une atteinte cancéreuse. Dans ce cadre, les scientifiques ont noté que les sujets ayant des télomères longs avaient un risque de cancer de 33% plus élevés que ceux qui présentaient des télomères courts.

Selon les scientifiques, entre les télomères et le cancer, il y a une corrélation complexe.
Jian Min Yuan, un des auteurs de cette étude a indiqué: « Nous espérons que par la compréhension de cette relation, nous parviendrons à prédire les personnes les plus susceptibles de développer un cancer afin qu’ils puissent prendre des mesures préventives et être examinées plus souvent et développer des thérapies pour maintenir les télomères en bonne santé ».

(Crédit photo Reinhard Stindl – license CC BY-SA 3.0)