Un mésusage de la Ritaline

Mésusage de la Ritaline

Mésusage de la Ritaline chez les jeunes adolescents

Des médecins américains ont alerté sur l’usage inadéquat de la Ritaline chez les jeunes adolescents.
Ce médicament est réservé pour le traitement de l’hyperactivité chez l’enfant. Ce traitement est indiqué dans la prise en charge de troubles déficitaires de l’attention associée à une agitation et des troubles de comportements pour les cas infantiles âgées de 6 à 12 ans.
Or ce médicament serait pris chez 14% à 38 % des jeunes notamment des étudiants. En fait, les jeunes et les étudiants utilisent ce médicament dans un but de performance intellectuelle.

La Ritaline est un médicament qui renferme une substance active la méthylphénidate, un psychostimulant apparentée à une structure de l’amphétamine. Le Pr Panayotis Thanos qui dirige l’Institut de Recherche sur les addictions au sein de l’Université de Buffalo a indiqué : « l’efficacité de ce médicament est aujourd’hui bien documentée ».
En revanche, l’utilisation contournée de ce traitement conduit à des risques de dépendance pour les sujets qui utilisent ce traitement sans avoir des symptômes d’hyperactivité ou de troubles d’autisme. De plus très peu d’études se sont consacrées au mésusage de ce médicament.
Dans ce contexte, le Pr Panayotis Thanos a signalé que les effets secondaires, liés à l’administration aux souris qui ne souffrent pas d’un spectre de TDAH de ce traitement, sont des troubles de comportements, des troubles de rythmes biologiques (veille/sommeil), un amaigrissement voire des états d’anxiété.
Les résultats des travaux du Pr Thanos et son équipe ont été publiés dans « Journal of Neural Transmission ».

Cependant, ce médicament ne doit être pris qu’après un diagnostic auprès d’un médecin neurologue, psychiatre ou pédiatre suite à un repérage de critères médicaux et psychologiques qui évaluent les signes d’une affection TDAH avec un retentissement scolaire, familial et social.

Commentaires

commentaires