Cette nouvelle thérapeutique constitue un espoir pour les patients atteints de la maladie cœliaque qui se trouvent exposés involontairement aux aliments qui peuvent renfermer du gluten alors qu’ils sont sous un régime sans gluten.
Une exposition inattendue et insidieuse au gluten chez ces patients peut entraîner des douleurs abdominaux, des diarrhées et même un choc anaphylactique.

Le médicament en question est baptisé AMG 714.

Les recherches des chercheurs finlandais de l’Université de Tampere sur ce produit médicamenteux en essai clinique vont être présentés lors de la Digestive Disease Week (DDW) qui aura lieu du 2 au 5 juin 2018 à Washington, DC, USA.
Il s’agit d’un anticorps monoclonal et anti-interleukine 15, qui va contribuer à préserver les patients des effets néfastes d’une exposition à des produits contenant le gluten.
 
Cette étude clinique est une analyse randomisée et à double aveugle.
Les chercheurs ont effectué une comparaison de la prise de ce médicament AMG 714 à deux prises posologiques (150mg et 300 mg), administré six fois par injection sous-cutanée, avec un groupe témoin recevant un placebo, sur des patients atteints de la maladie cœliaque durant une période de 12 semaines.
Puis un sous-groupe de patients a reçu une dose élevée de gluten d’environ 2,5 grammes par jour pendant 10 semaines.
 
L’analyse des résultats a démontré que les patients recevant cette dose journalière ont pu voir une diminution de la symptomatologie, une réduction de l’inflammation au niveau des muqueuses intestinales et une amélioration de leur état.
De plus selon les chercheurs finlandais, aucun symptôme n’a été associé à la consommation fortuite de gluten chez les patients prenant le médicament, y compris dans le sous-groupe recevant une dose journalière de gluten.
 
Cette piste thérapeutique s’avère prometteuse pour les patients atteints de la maladie coeliaque.
 

Source EurekAlert – Experimental drug eases effects of gluten for celiac patients on gluten-free diet