Les différentes étapes, de la production à la vente des médicaments, sont suivies par un contrôle de qualité.

Selon un communiqué du ministère de la Santé publique du 12 février 2016, la direction de la pharmacie et du médicament a tenu à maintenir l’implication de toutes les structures concernées pour l’application de la loi. Le ministère a affirmé également l’approvisionnement du marché pharmaceutique local en rapport avec les quantités requises. Le ministère de la santé a également indiqué qu’il n’y a pas d’irrégularités dans le circuit de la provision médicamenteuse. Par ailleurs, le ministère de la santé a accommodé les procédures nécessaires pour que les services d’inspection y afférents puissent effectuer leur rôle, faire les enquêtes nécessaires et prendre les mesures appropriées.

La Rédaction