Pansement à base de la membrane amniotique pour les plaies chroniques des diabétiques

pansement

Un nouveau type de pansement pour les plaies chroniques des diabétiques

Une blessure, une lésion de la peau, une coupure, une écorchure peuvent induire des séquelles cutanées sévères. Ces plaies ne se cicatrisent pas très vite.

Près d’un diabétique sur 4 peut développer une ulcération au niveau de son membre inférieur suite à une lésion et près de 50% des patients risqueraient une amputation. Les pansements synthétisés à partir de la membrane amniotique du placenta constituent une nouvelle approche dans le revêtement des plaies chroniques.

La membrane amniotique est expulsée avec le placenta et jetée comme un déchet après l’accouchement.

La membrane amniotique sur la plaie permet d’accélérer le processus de cicatrisation. Dans ce cadre, le Pr Dusko Ilic du collège King de Londres au Royaume Uni et spécialiste en médecine régénérative a testé l’usage de ces dispositifs médicaux dans la cicatrisation d’une blessure chronique.

Il est à souligner que de la membrane amniotique est riche en facteurs de croissance, en cellules mésenchymateuses et en nutriments et cela permet de mieux gérer la guérison de la plaie sans complication.

La conservation des propriétés de la membrane amniotique et des produits actifs sauvegarde la base des molécules protéiques et des fibres de collagène. Le procédé de synthèse de ces pansements a déjà adopté par des laboratoires en Europe et  aux Etats Unis.

Commentaires

commentaires