Un nouveau patch pour la lipolyse et la perte de graisses

Un nouveau patch permet de transformer les graisses statiques blanches en graisse brunes, celles que l’on peut brûler. Il propose une nouvelle façon de délivrer des médicaments, via un patch de micro-aiguilles.

L’étude sur les souris de cette approche innovante développée par des scientifiques de l’Université Technologique de Singapour a montré une perte de poids chez les souris de plus de 30% en quatre semaines. Ce nouveau type de patch cutané contient des centaines de micro-aiguilles, chacune plus fine qu’un cheveu humain, chargées d’agoniste du récepteur adrénergique Bêta-3 ou d’hormone thyroïdienne T3 triiodothyronine. Le principe est d’appliquer le patch quelques minutes, les micro-aiguilles s’intègrent à la peau et délivrent leur produit en se dégradant lentement. Les graisses environnantes commencent à brunir en cinq jours, ce qui contribue à augmenter la dépense énergétique. Les souris traitées présentaient également des taux de cholestérol sanguin et d’acides gras significativement plus bas que les souris non traitées.
L’avantage de cette technique est que les produits ne sont délivrés que localement car par voie générale ils sont source de complications, et ils sont ici délivrés en quantité moindre. « Ce que nous cherchons à développer est un patch indolore, discret, abordable et utilisable par tous », explique le professeur Chen.

« Ces résultats sur les souris devraient encourager les études cliniques de phase I chez l’homme dans l’espoir que ces patchs de micro-aiguilles puissent devenir une mode efficace et rentable de prévention ou de traitement de l’obésité » conclut le P. Leow, endocrinologist

Source : Nanyang Technological University – ​New patch aims to turn energy-storing fats into energy-burning fats