Pharmacovigilance : Les pharmaciens, un maillon de la chaîne de vigilance

Pharmacovigilance, les pharmaciens en première ligne

L’affaire Teva fait des émules en France. Ainsi, le diurétique Furosémide des laboratoires Teva est à l’origine de déjà quatre morts dont les causes sont dues au mauvais conditionnement des boîtes. Après le parquet de Paris, c’était au tour de celui de Toulon, qui vient tout juste d’ouvrir une enquête préliminaire sur le mauvais conditionnement de boîtes de diurétiques Furosémide 40 mg du laboratoire Teva.
L’autopsie pratiquée « ne permet pas d’attribuer ce décès à la prise du médicament incriminé mais nous sommes dans l’attente des résultats toxicologiques », a affirmé le procureur de la république à Toulon, Xavier Tarabeux. Selon la même source, la quatrième victime avait rapporté elle-même les lots incriminés à son pharmacien, bien avant son décès, dû à un œdème pulmonaire.

« Tromperie aggravée, homicides et blessures involontaires, mise en danger de la vie d’autrui et administration de substances nuisibles », telles sont les chefs d’accusation du parquet, retenus contre les laboratoires Teva.
Dans le même temps, un pharmacien avait donné l’alerte, vendredi 9 juin, après s’être surpris à constater des effets inhabituels de somnolence chez l’une de ses patientes prenant du Furosémide 40 mg Teva.

Sanofi et Takeda, l’union sacrée

Takeda Pharmaceuticals vise l’ambitieuse cagnotte de 500 milliards de yens, soit 8.624 millions de dinars, d’ici à l’année 2017 et, pour ce faire, il va s’appuyer sur le réseau de distribution de Sanofi en Chine qui y est déjà bien développé. C’est le 12 juin dernier que le président de Takeda, Yasuchika Hasegawa, a annoncé que le groupe français allait participer à la promotion d’un de ses médicaments dans certaines régions de Chine. En effet, le géant français vend déjà plusieurs médicaments anti-diabète au Pays du Soleil Levant et aura le droit exclusif de promotion pour un nouveau médicament proposé par son partenaire japonais. Le principe actif de Nesina, c’est le nom de ce médicament au Japon, est une combinaison de l’alogliptin, un inhibiteur de la DPP-IV, et d’une thiazolodinedione.
L’alogliptin de Takeda est encore en attente d’autorisation mais les ventes devraient pouvoir commencer d’ici la fin de l’année fiscale.

Seconde édition du CIP à l’île Maurice

Faire progresser les connaissances en favorisant les échanges entre les pharmaciens de différents pays, tel est l’objectif du Congrès international des pharmaciens (CIP), organisé pour la seconde fois à l’île Maurice, du 15 au 17 novembre 2013. Ainsi, la place prépondérante allouée aux dialogues permet de confronter divers univers et de traiter de sujets d’actualité tels que les règles édictées par les autorités de santé, l’arrivée des génériques, la relation avec des patients de plus en plus informés, le contexte économique, etc.
Le CIP vise à aborder les grands thèmes qui structurent le monde de la pharmacie et qui sont les informations thérapeutiques pour les grandes pathologies, les conseils en officine, le marketing et la gestion, et enfin le management des équipes.

JBA

Lieu : hôtel Le Sofitel Impérial
Village touristique Flic-en-Flac à Wolmar, île Maurice
Pour consulter le programme scientifique :
http://www.icp-congress.com/fr/congres-de-l-ocean-indien/programme-scientifique.html

 

Commentaires

commentaires