Renouvellement cutané et collagène Col 17

collagène COL17

Le Collagène Col 17 contrôle le renouvellement cutané

C’est une équipe de chercheurs japonais qui a mis en lumière le rôle du collagène Col 17 dans les stratégies de l’esthétique et du renouvellement des cellules de la peau.
Cette étude a été réalisée sur un modèle de souris « juvénile ». Le collagène de type XVII ou COL 17 s’est révélé un élément actif dans la régulation de l’épaisseur de la peau, la régulation des cellules épidermiques et la prise en charge du vieillissement cutané. Les chercheurs de l’Université Hokkaido ont identifié sur des lignées cellulaires de la peau des souris et de la peau humaine, une protéine trans-membranaire, le collagène XVII qui est un facteur clé dans le rajeunissement cutané.
Cette protéine est localisée dans la partie basale de l’épiderme. La carence de cette protéine entraîne un vieillissement cutané et également des phénotypes et des jonctions pathologiques comme la survenue d’une épidermolyse bulleuse. Le COL 17 a un rôle central dans la régulation inter-folliculaire au niveau de l’épiderme. La perte de ce facteur collagénique induit à une hypertrophie au stade néonatal chez les souris et une abberation au niveau de la voie de signalisation Wnt. La régulation de la COL 17 aboutit à une réversion de la prolifération des anomalies épidermoïdes et le rétablissement de la signalisation altéré Wnt. Enfin, il y a la régulation du processus physique du vieillissement causée par une altération et une inactivité de l’enzyme « protéine kinase C » servant à la signalisation et l’induction épidermique et hyper-proliférative.
La surexpression de COL 17 chez l’homme conduit à des effets suppressifs et hypertrophiques au niveau de l’épiderme. Ces résultats démontrent d’une manière inéluctable le rôle de la COL17 dans le contrôle de la prolifération des cellules au niveau de la période néonatale chez les souris, le blocage du processus de l’épaisseur de la peau. Par ailleurs, ce facteur collagènique est essentiel dans la prise en charge des séquelles de l’avancée de l’âge et du vieillissement et la conservation de la peau dans son état juvénile.

Cette étude scientifique révèle que COL17 est un composé important qui peut être une cible pour les traitements anti-âge et le modelage cutané.

Cette étude scientifique japonaise a été publiée dans la revue « eLife ».

Commentaires

commentaires