Une thérapie génique révolutionnaire pour les lymphomes non hodgkiniens

L’agence américaine du médicament, la FDA, vient d’autoriser une deuxième immunothérapie génique à partir des lymphocytes T modifiés pour certains types de lymphomes à grandes cellules B résistant aux autres modalités de prise en charge.
L’axicabtagene ciloleucel est le premier traitement de type « CAR T-cell » approuvé par la FDA pour certains types de lymphomes non-hodgkiniens. Il a été approuvé à la suite d’une procédure prioritaire en raison de la désignation de thérapie révolutionnaire et de médicaments rares.
En août 2017, la FDA avait autorisé un autre CAR-T cell, le tisagenlecleucel, pour la prise en charge des leucémies lymphoblastiques aiguës à précurseur de lymphocytes B, récidivantes ou réfractaires, chez les enfants et adultes jeunes.

L’antigène-cible est une protéine, CD19, qui est exprimée à la surface de ces cellules lymphomateuses. Ce traitement est réinjecté dans le corps du patient, les lymphocytes T modifiés répondent rapidement et agressent les cellules malignes avec une rémission rapide. L’axicabtagene ciloleucel a été spécifiquement approuvé pour les adultes atteints d’un lymphome B à grandes cellules qui ont résisté à au moins deux autres types de traitement. Les lymphomes concernés par ce traitement sont le lymphome diffus à grandes cellules B (DLBCL), le lymphome médiastinal primaire à grandes cellules B, le lymphome à cellules B à haut risque et le DLBCL secondaire à un lymphome folliculaire.
En revanche, ce CAR-T cell n’est pas indiqué pour le traitement des patients atteints d’un lymphome primitif du système nerveux central.

L’axicabtagene ciloleucel sera mis à disposition des hématologues avec un avis sur la boîte, à cause de la possibilité de survenue d’un syndrome de libération de cytokines et de toxicités neurologiques. Il y aura un encadrement des prescriptions par une stratégie d’évaluation et d’atténuation des risques. Dans le cadre de cette stratégie thérapeutique, les hôpitaux doivent être certifiés pour acquérir le médicament, et le personnel nécessaire formé à l’exploration et la gestion des effets indésirables. La FDA a également exigé une étude observationnelle post-commercialisation pour cette nouvelle thérapeutique.

Crédit photo : Blood Journal – Depiction of adoptive cell therapy using CAR-modified T Cells. Blood 2011 118:4761-4762; doi: https://doi.org/10.1182/blood-2011-09-376137 – Author Caron A. Jacobson and Jerome Ritz – licence domaine public –