Un bilan de santé à mi-parcours

Le secteur de la santé affiche un bilan « très positif ».

C’est ce qu’a annoncé le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, lors d’une conférence de presse tenue le mois dernier à Rabat. Le bilan porte sur le plan d’action 2012-2016 du département de la Santé.

Cette évaluation à mi-parcours après deux ans et demi de travail est encourageante, même s’il reste un long chemin à parcourir afin d’atteindre les objectifs escomptés, a déclaré le ministre.
« La politique du médicament dont le budget est passé de 675 millions à 2,2 milliards de  dirhams est un exemple de la bonne santé de ce secteur et l’un des axes principaux de ce bilan était la politique nationale du médicament », ajoute-t-il. Dans ce dernier cas, une décision conjointe a été prise par le ministère de la santé et l’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) pour consolider la liste des médicaments remboursables par l’ajout de 32 médicaments pour le traitement de maladies chroniques.
Le ministre a également affirmé la création de 3 nouveaux CHU d’ici fin 2017. D’autres hôpitaux verront le jour à Midelt et Khénifra d’ici fin 2014, puis début 2015 à Témara et Salé.

Commentaires

commentaires