Un vaccin expérimental probant contre le MERS coronavirus

Mers Coronavirus : Vaccin expérimental probant

Des résultats prometteurs ont été enregistrés suite à des tests cliniques pour un vaccin contre le MERS coronavirus  sur des animaux.

Ces essais expérimentaux ont été effectués sur des souris et des macaques par une équipe de chercheurs américains de l’Institut National Américain des Allergies et des Maladies Infectieuses (NIAID), conduite par le Dr Barney Graham. Les souris ont pu produire des anticorps neutralisant les souches de MERS coronavirus et les macaques  ont été préservés contre une infection pulmonaire suite à une contamination virale.

Les résultats obtenus sont prometteurs et pourraient permettre l’élaboration d’un vaccin humain pour lutter contre ce syndrome viral.

Les chercheurs américains ont utilisé une molécule protéique que le virus utilise pour atteindre les cellules et les contaminer. Les chercheurs ont testé trois variétés de vaccins chez les souris et douze macaques. Ces vaccins ont abouti à des réactions immunitaires importantes.

Par ailleurs, dix neuf semaines plus tard, les douze macaques ont reçu un rappel vaccinal  plus six autres singes qui n’ont pas été immunisés et ces singes ont été exposés au MERS coronavirus. Les virologues ont observé que les singes non vaccinés avaient des signes sévères de pneumonie en comparaison avec les singes vaccinés.

Actuellement, il n’existe aucun vaccin contre le MERS coronavirus qui est paru en 2012 et a affecté essentiellement les pays du Moyen Orient et les contrées asiatiques. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le MERS coronavirus a entraîné depuis son apparition 1368 atteintes dont près de 490 décès.

Le virus Mers-Cov est plus dangereux que le virus du Syndrome Respiratoire Aigu Sévère SRAS qui a engendré en 2003 près de 800 cas mortels.

Commentaires

commentaires