Nouvelle molécule d’antibiotique

Le SARM, staphylocoque doré caractérisé par sa résistance aux antibiotiques, est l’une des principales bactéries impliquées dans les infections nosocomiales, et cause un nombre important de décès par septicémie. Son antibiorésistance rend le traitement de ces infections difficile et incertain, ce qui en fait un important problème de santé publique. Il est ainsi primordial de développer de nouvelles stratégies thérapeutiques afin de contourner les résistances acquises par cette souche de bactérie en particulier.
L’équipe des professeurs Hamamoto et Sekimizu de l’Université de Tokyo a isolé une molécule antibiotique au mode d’action inédit : la Lysocine E. Cette dernière interagit avec la ménaquinone (ou vitamine K) présente dans les membranes bactériennes pour provoquer la mort des bactéries, tout en restant inoffensive pour les eucaryotes et donc pour l’Homme.

Il s’agit de la première molécule agissant de cette manière, ce qui crée ainsi une nouvelle classe d’antibiotiques, et pourrait évidemment servir contre d’autres bactéries également. L’équipe compte poursuivre le développement de ce médicament jusqu’à sa commercialisation

Commentaires

commentaires