Une vie sans douleur et sans effets secondaires

douleur

Antidouleur prometteur, sans effets secondaires à l’étude

Selon la revue Nature Communications, des chercheurs britanniques de l’University College of London (UCL) ont mis au point un antidouleur prometteur, sans effets secondaires et semblant être efficace sur le long terme, pour les nombreuses personnes qui souffrent de douleurs chroniques à travers le monde. Le démarrage des essais cliniques est prévu pour 2017. Il a été prouvé en 2006 que les personnes ne souffrant pas de douleur, même si elles la ressentent, sont privées d’un canal sensoriel, le « Nav1.7 », déterminant dans les voies de la douleur, cette déficience générant une surproduction de peptides opioïdes dans l’organisme.

La nouvelle étude britannique montre également que les souris et les humains manquant de Nav1.7 produisent des taux de peptides opioïdes naturels plus élevés, semblant être en permanence sous antidouleurs.

Lorsque les chercheurs ont administré de la naloxone, un antagoniste aux opioïdes type morphine, à des souris dépourvues de Nav1.7, ils ont constaté qu’elles ressentaient à nouveau la douleur. Un constat identique a pu être fait en reproduisant l’expérience sur une femme de 39 ans dépourvue de Nav1.7.

Le Pr John Wood, principal auteur de l’étude, a donc eu l’idée de combiner de faibles doses d’opioïdes avec des inhibiteurs du canal Nav1.7 pour répliquer le cas des personnes atteintes d’analgésie chronique. « Utilisée en combinaison avec des inhibiteurs de Nav1.7, la dose d’opioïdes nécessaire pour prévenir la douleur est plus faible », explique John Wood. Une avancée qui permettrait aux millions de patients atteints de douleurs chroniques dans le monde de diminuer les doses quotidiennes d’antalgiques et d’en éviter les effets secondaires.

Commentaires

commentaires