Au coeur des luxuriants vergers du Cap Bon, à moins de 60 km de Tunis, plus précisément à Diar Ben Salem, proche de Beni Khiar, une ville côtière située à quatre kilomètres au nord de Nabeul, quel meilleur endroit pour nicher une unité dernier cri spécialisée dans la production de compléments alimentaires innovants et performants. C’est en effet là que s’élèvent sur 1000 m2 couverts les laboratoires « Young Health ». L’endroit est bien trouvé, le partenaire et conseiller également. Dr Martin Privat n’est pas en terres inconnues, lui qui visite régulièrement notre pays depuis 15 ans et qui n’a finit de tomber sous son charme. Retour sur l’histoire d’un partenariat et d’un échange d’expertises franco-tunisiennes à haute valeur ajoutée.

Youssef Jemmali, Directeur général de la société MIE

Créée en 2000, la société mIE, pour médical Innovation Esthétique, est chargée de la distribution des produits du laboratoire « Young health », une gamme variée et complète de compléments alimentaires recommandés lors d’un régime amincissant, pour les sportifs, les seniors ou encore pour compléter une alimentation pauvre en protéines. Egalement spécialisée dans la formation postuniversitaire dans le domaine de la médecine esthétique, de la nutrithérapie et très bientôt la phytothérapie, le groupe emploie une vingtaine de personne sous la houlette de Ala Ben Amna, gérant du laboratoire « Young health », diplômé de l’institut des hautes Etudes Commerciales (IhEC Carthage).

Quelles sont vos exigences par rapport à la matière première ?

La totalité de nos produits sont fabriqués sous le contrôle de Dr Pierre Martin Privat, pharmacien responsable, qui exige de valider l’origine et la traçabilité de la matière première avant l’étape de production industrielle. Il faut dire que 100% de notre matière première provient de l’étranger, essentiellement de l’Union Européenne, en particulier de l’Angleterre, de l’Espagne, de la France et de l’Allemagne.

Parlez-nous des débuts de la saga « Young Health » …

La production a commencé en janvier 2017, un véritable pari pour promouvoir l’économie nationale et l’emploi des jeunes. En outre, notre objectif était aussi de produire localement et de contrecarrer l’importation vu les problèmes de dévaluation de notre monnaie nationale.
Il faut dire que nous avions un soutien de taille en la personne du Dr Pierre Martin Privat, Docteur en Pharmacie et professeur à la faculté de médecine de Montpellier, dont le savoir-faire et l’expérience de vingt ans sont reconnus internationalement. Fondateur d’un laboratoire de produits issus de la phytothérapie en France, il s’est spécialisé dans la fabrication et la distribution de compléments alimentaires. Grace à sa confiance en notre projet
et à la mobilisation des équipes locales, nous avons réussi à le convaincre de rester parmi nous au lieu de monter son unité de fabrication au Maroc.

Pourquoi avons-nous besoin de compléments alimentaires ?

Je répondrai par l’exemple, celui des oméga 3. L’OMS affirme que le rapport oméga 6 sur oméga 3 doit être inférieur à cinq. Chez les américains, il est de l’ordre de 49, chez les koweïtien, de 58 et chez les asiatiques, de 0,05. Les recherches qui ont été faites par Dr Schreiber sur les iles d’Okinawa ont montré que les personnes dont le rapport oméga 6 sur oméga 3 est inférieur à 5 ne souffraient pas de cancer de sein ni de problèmes cardiovasculaires. Ses recherches ont mis l’accent sur l’action des omega 3 dans la prévention de la pathologie cardio-vasculaire et de la mémoire. Or, de nos jours, ce rapport n’est plus respecté d’où l’effet nocif sur le système nerveux central et sur l’appareil cardiovasculaire induisant l’apparition de troubles bipolaires chez l’enfant, de dysrégulations de l’humeur, d’excès de nervosité et de pathologies cardio-vasculaires.

« Young Health » c’est une gamme étendue de compléments alimentaires. Que visez-vous ?

Nous proposons en effet une gamme variée de compléments 100 % naturels recommandés :
• Pour les sportifs : surtout en période de sèche, c’est-à-dire de perte de poids sans atteinte musculaire, pour améliorer les performances physiques et réduire les courbatures.
• Lors d’un régime amincissant, pour contraintes de santé ou d’ordre esthétique ;
• Pour les seniors : c’est la médecine anti-âge qui lutte contre la sarcopénie, l’ostéoporose, la fonte musculaire, les syndromes de chute, les carences, le vieillissement de la peau et les bouffées de chaleur … ;
• Pour compléter une alimentation pauvre en protéines : surtout chez les végétaliens.
Nous ne vendons pas que des produits mais aussi un concept, une formation, un suivi… Nous fournissons un guide pour orienter la prescription des produits par les médecins, les pharmaciens et les nutritionnistes afin de prodiguer un bon conseil.

Vos projets de développement s’orientent vers la phytothérapie, pouvez-vous nous en dire plus ?

« Young health » dispose d’une gamme de 15 produits. Nous allons également profiter de la présence du Dr Privat pour créer une gamme phytothérapie à base de plantes médicinales pour répondre à une demande pressante de nos clients. Grace à la médecine traditionnelle, nous sommes conscients de l’importance des compléments alimentaires à base de plantes médicinales. Nous travaillons d’arrache pied pour que la gamme soit prête début 2018.

Comptez-vous lancer vos produits en Afrique à partir de la Tunisie ?

Nous avons déjà commencé l’exportation vers l’Algérie. Bien que notre laboratoire soit récemment installé, nous avons reçu des demandes qui dépassent notre capacité pour le moment, capacité que nous sommes en train d’augmenter très rapidement pour satisfaire la demande. Persuadé que l’avenir est l’Afrique, nous souhaitons briser les limites de la production locale. Nous avons donc instauré un projet d’exportation vers le Sénégal et le Maroc.

gamme Young health
 
 

Dr Pierre Martin-Privat, Docteur en Pharmacie et professeur en nutrition à la faculté de médecine de Montpellier

Pierre Martin-Privat
Dr Pierre martin-Privat apporte son savoir faire et son expertise au laboratoire tunisien « Young health » qui produit sous son contrôle une gamme élargie de compléments alimentaires pour prévenir le vieillissement et maintenir le corps en bonne santé. Membre de la mission européenne « Bien bouger, bien manger pour mieux vieillir », il prône la prévention par une bonne hygiène alimentaire et un exercice physique régulier à travers ses publications et un service de coaching personnalisé.
Il dispense des cours et des conférences depuis près de 15 ans en Tunisie où il a formé de nombreux médecins à la nutrition. Très attaché à notre pays et ayant rencontré des partenaires tunisiens sérieux et motivés, il leur a confié la fabrication de nouveaux compléments en Tunisie. C’est également lui qui a supervisé les plans de l’unité de production, formulé et conçu le process de fabrication des nouveaux produits.

Commençons d’abord par les bases, qu’est-ce qu’un complément alimentaire ?

Les compléments alimentaires sont des sources concentrées de nutriments, c’est-à-dire de vitamines et de sels minéraux, de substances à but nutritionnel ou physiologique, ou de plantes et de préparations de plantes qui ont pour but de pallier les carences du régime alimentaire régulier d’une personne. On peut aussi y trouver d’autres ingrédients d’origine animale, comme la gelée royale ou le cartilage de requin. Ces suppléments peuvent se présenter sous différentes formes, solides ou liquides : gélules, capsules, comprimés, pilules, sachets de poudre, ampoules de liquide, flacons munis d’un compte-goutte, solutions, etc. Les compléments alimentaires ne doivent pas remplacer les apports qui doivent être comblés par l’alimentation, mais les compléter.

A qui sont destinées vos différentes gammes de compléments alimentaires ?

Elles sont destinées à toute personne en état de carence. Il y a des périodes de notre vie ou nos besoins sont accrus : Croissance, gestation, quand on devient senior (le vieillissement diminue l’absorption de certains nutriments), mais aussi des pratiques particulières qui augmentent nos besoins: Sport, régimes amaigrissants au cours desquels les apports en aliments sont réduits.
Tous nos compléments alimentaires sont formulés en respectant la législation tunisienne. Ils sont commercialisés en pharmacie, sous prescription médicale. C’est le médecin qui vérifie qu’il n’y a aucune contre-indication à leur usage.

Vous dispensez sur votre site des guides et des conseils de nutrition et d’hygiène de vie presque quotidiennement, quel rôle accordez-vous à la prévention nutritionnelle ?

La prévention nutritionnelle est indispensable. Nous avons tous un capital santé génétiquement programmé. Certains ont de la chance, d’autres pas et développent des maladies. Une alimentation adaptée et une activité physique suffisante (30 min trois fois par semaine au minimum) diminuent les risques de survenance de certaines maladies et de lutter contre les effets du vieillissement.

Vos produits sont issus de vos recherches en phytothérapie, nutrition et nutrithérapie. Pensez-vous vraiment comme le dit Hippocrate « que l’aliment soit ta première médecine »?

Je le pense. Pour vieillir en forme il faut tout d’abord maintenir sa masse musculaire, donc consommer suffisamment de protéines (viande, poisson, laitages, oeufs…) L’énergie est apportée par les sucres. Mais il faut éviter les sucres rapides et privilégier les sucres lents. Et si l’on n’a pas d’activité physique importante il est inutile
de se gaver de sucres, car ceux-ci vont se transformer en graisses.
Il nous faut des corps gras, mais attention ! Consommez des poissons gras, comme la sardine ou le maquereau, mais limitez votre apport en huile d’olive à 2 cuillères à soupe par jour.
Et enfin des vitamines et des minéraux: mangez des fruits et des légumes. Tout ceci est un peu complexe. Comme chacun a des besoins particuliers en aliments en fonction de son sexe, sa taille, son âge, son activité physique, le mieux est de nous demander conseil pour avoir un programme personnalisé